La Pleine Lune du 31 mars 2018

31 Mar La Pleine Lune du 31 mars 2018

Décidemment, le printemps est bien long à s’installer cette année… L’impatience est palpable, l’envie se fait impérieuse de quitter le stade de l’hibernation pour passer enfin de la conception à la réalisation. Et pourtant le ciel, à travers les lunaisons de ce début d’année, nous a mis en garde contre le passage en force ou la précipitation. Cette Pleine Lune du 31 mars ne fait pas exception. Elle apporte un point culminant à cette ambiance teintée de frustration pour certains, d’ébullition créatrice pour les autres, nous rappelant qu’il ne suffit pas toujours de vouloir pour pouvoir.

Nous vivons des temps « capricorniens » avec la présence dans ce signe sage, profond, mais sévère des planètes Mars (l’énergie, l’action), Saturne (la persévérance, la patience) et Pluton (le pouvoir). Ce qui ne convient pas forcément à l’impétuosité du Bélier, ni à la douceur de la Balance.

Or la Pleine lune se produit sur le 10e degré de ces deux signes. Le Soleil (la volonté) en Bélier trépigne à l’idée de prendre l’initiative, d’affirmer avec force son individualité face à une Lune (les émotions) en Balance qui nous rappelle la nécessité du compromis, de la compréhension et de l’harmonie dans notre relation avec les autres.

L’axe relationnel est donc mis en valeur au pic de cette lunaison mais il est soumis à des tensions palpables :

Le Soleil, bourré d’énergie en Bélier, est conjoint à Mercure (la communication) qui a entamé sa première rétrogradation de l’année.

Les périodes de rétrogradation de Mercure sont plus propices à la réflexion et à l’analyse intérieure qu’à la communication rationnelle. Nous sommes invités à être clairs envers nous-même avant de tenter de l’être avec les autres, sinon les malentendus seront inévitables. Et ce, d’autant plus que la Lune, en opposition, met les émotions à fleur de peau tandis que Mars, au carré de ce petit monde, s’énerve, agresse… Il y a donc de l’électricité dans l’air qu’il nous faudra canaliser sous peine de se blesser soi ou les autres.

Comme si cela ne suffisait pas, l’énergie martienne rencontre la sévérité saturnienne. En effet, Mars est en conjonction avec Saturne en Capricorne, deux principes – le mouvement et la retenue – qui, en théorie, s’accordent mal ensemble. Au négatif, on pourrait éprouver de la frustration, une colère mal contenue, faire preuve d’une précipitation mal venue qui auront pour conséquence de se laisser envahir par un sentiment de découragement et d’échec.

Mais ce serait voir le verre à moitié vide. Mars conjoint en Capricorne peut aussi nous rendre endurant, tenace et persévérant et c’est cela qui nous est demandé par la Pleine Lune. Réfléchir, enraciner, tenir compte de la sensibilité de l’autre et murir notre action.

Pour nous y aider, ce ciel turbulent contient d’ailleurs quelques aspects encourageants : Jupiter (la réussite) en sextile à Pluton (le pouvoir) favorise les conditions du succès et Vénus (l’amour, l’harmonie) en conjonction avec Uranus (l’innovation) promet une belle dose de créativité, voire, pour certains un coup de foudre inattendu.

Alors, encore un pied dans l’hiver ? Peut-être… mais ce programme se révèlera payant lors la Nouvelle Lune du 16 avril qui annonce de grands changements !

 

Alors qui est concerné par les turbulences de cette Pleine Lune ? Nous le sommes tous, à des degrés divers selon nos thèmes de naissance. La Pleine Lune reflète une ambiance générale qui se manifestera plus particulièrement dans les secteurs de notre vie déterminés par notre heure de naissance.

Cela dit, son impact sera plus direct pour toutes celles et tous ceux qui ont une planète ou un point significatif situé entre le 6e et le 14e degré des signes cardinaux : Balance, Bélier, Cancer et Capricorne qui sont invités à la patience, à l’écoute voire à une remise en question personnelle en profondeur.

Les planètes et les points significatifs situés à la fin du 3e décan des signes de feu (Bélier, Lion et Sagittaire) et au tout début du 1er décan des signes de terre (Taureau, Vierge et Capricorne) bénéficieront de l’impact favorable de la conjonction Vénus/Uranus tandis que ceux qui sont situés sur le 3e décan des signes d’eau peuvent compter sur le soutien toujours bénéfique de Jupiter.

A bientôt, pour le prochain rendez-vous lunaire du 16 avril !

No Comments

Post A Comment